mercredi 18 octobre 2017

S - eau - S ou le scandale de l'eau en france

Salut,

 

Ci dessous un article trouvé sur le net suite à article entendu sur les ondes de France bleu.

 

Voici le lien : https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/qualite-de-l-eau-des-rivieres-l-ufc-que-choisir-denonce-un-bilan-desastreux-1508255758

Bonne lecture 

Qualité de l'eau des rivières : l'UFC-Que choisir dénonce un bilan désastreux

Par Magali Fichter, France Bleu mardi 17 octobre 2017 à 17:55


La Garonne fait partie des cours d'eau pollués en France
La Garonne fait partie des cours d'eau pollués en France © AFP -

L'association de consommateurs lance ce mardi une campagne et une pétition pour la "préservation de la ressource aquatique", en fustigeant "des décennies d'agriculture productiviste" et "l'inaction des pouvoirs publics". Selon l'UFC, l'eau de nos rivières est de plus en plus "rare et polluée".
L'eau des rivières et des nappes phréatiques est dans un "état calamiteux". C'est le constat que tire l'UFC-Que choisir dans son "S-eau-S" lancé ce mardi, une campagne pour la "préservation de la ressource aquatique". Selon l'association, qui met également en ligne une pétition, les cours d'eau de la moitié du territoire français contiennent des pesticides à un degré supérieur à la norme. Et c'est le cas pour un tiers des nappes phréatiques. Les nappes phréatiques sont aussi de plus en plus polluées aux nitrates : "la proportion des nappes phréatiques fortement contaminées (plus de 40 mg/l) a augmenté de moitié entre 1996 et le début des années 2010", s'inquiète l'association.

L'agriculture intensive, coupable désigné par l'UFC-Que choisir

L'UFC-Que choisir met en cause l'agriculture intensive : "les quantités d’engrais à l’origine des nitrates n’ont pas baissé en vingt ans" et "l’utilisation des pesticides a même augmenté de 18 % en 5 ans". Et à la pollution s'ajoute un autre problème : l'eau se fait plus rare. Pour l'association, là encore, l'une des raisons est à chercher auprès de la production agricole. Sur le site de l'UFC Que choisir, deux cartes mettent en évidence les liens entre les restrictions d'eau de cet été (84 départements touchés) et l'irrigation intensive.


Les surfaces agricoles irriguées et les restrictions d'eau par département - Aucun(e)
Les surfaces agricoles irriguées et les restrictions d'eau par département - UFC-Que choisir

Les consommateurs payent la quasi-totalité de la redevance pollution

L'agriculture serait donc responsable de 70% des pollutions en pesticides, de 75% des pollutions en nitrates, et de la moitié de la consommation nette en eau. Et, toujours selon l'UFC, ce sont pourtant les consommateurs qui payent : 88% de la redvance "pollutions" par exemple, contre 7% pour les producteurs. Il s'agit d'une "violation flagrante du principe préleveur-pollueur-payeur", alors que "1,9 million de consommateurs ont été exposés à une eau polluée par les pesticides agricoles entre 2014 et 2016."
L'UFC-Que choisir dénonce enfin le fait que la politique de l'eau est "trop souvent conduite en fonction des intérêts agricoles". En clair, les pouvoirs publics préféreraient "des mesures palliatives", comme la décontamination de l'eau, plutôt que de s'attaquer à l'origine de la pollution. Et le projet de loi de finances 2018 représente "la goutte d'eau de trop" : il prévoit "un prélèvement de 300 millions d’euros par an, soit 15 % du budget prévisionnel des agences de l’eau pour des utilisations sans lien direct avec la gestion de l’eau."

A+

Phil

lundi 9 octobre 2017

Fermeture au pays de Malika et René

Salut,

Et voila, la saison 2017 est terminée.
Pour finir, je suis allé dans le massif de Belledonne pêcher un affluent de l'Isère.
C'est donc sur un ruisseau bien connu de René et Malika que j'ai conclut cette saison 2017.


 Voici le parcours proposé. Il fait beau et il y a quelques insectes. C'est donc avec une tabanas que j'ai exploré les lieux.


 Le manque d'eau est visible. J'ai réussi à faire monter 2 truites mais la pêche à la mouche dans ces conditions est très difficile.

Il faut lancer sa mouche à l'arbalète sous les branche pour avoir une chance de prendre un poisson. Pas évident !

L'essentiel était de pêcher une dernière fois. C'est fait même si je n'ai pas fait de miracle. 
Cette année 2017 aura été marqué par les travaux sur le Guiers et par les manques d'eau réguliers.
Heureusement, il y a eu aussi la Loue en juin et la Dordogne en aout ou j'ai pu pêcher en m'éclatant vraiment.
Vivement 2018.
En attendant, je vais me consacrer à mon club et aux réservoirs.
Prochaine sortie sur le parcours des fontaines. 

A+

Phil

jeudi 31 août 2017

Un nouveau concept : Le coup du soir kebab !

Salut à tous,

C'est avec mes amis de la bande des chartreux que nous avons inventé ce nouveau concept.
Faire le coup du soir puis finir ensemble au kebab du coin.


C'est ce que nous avons fait hier soir, pour une soirée très sympa entre potes.




 Etape 1 : Le coup du soir. Nous voila tous les 4 prêts. C'est parti pour 2 heures de pêche.


 Nous avons fait 2 équipes de 2 et j'ai partagé mon parcours avec Cricri. 
Dur la partie de pêche; les poissons ne sont pas dehors ...

 Heureusement, Cricri sauvera le capot et moi je ferai cette belle fario (seul poisson que j'ai fait "monter")

Etape 2 : Le kebab. Malheureusement, hier soir le kebab de St Laurent du pont était exceptionnellement fermé ...
Peu importe, nous nous sommes rabattus sur la pizzeria locale pour inventer le coup du soir pizza !!! 
Ces sorties en semaine nous permettent de faire relâche et d'oublier un peu nos contraintes du boulot. 
Cela fait un bien fou ! 


A la bonne votre.

Phil

samedi 19 août 2017

Dur Dordogne !

Salut,

Je viens de passer 15 jours à Argentat sur les bords de la Dordogne. J'ai pu visiter des tas de sites, mais j'ai aussi pu pêcher un peu cette merveilleuse rivière. Voici quelques photos.




Les quais d'Argentat la nuit ...


Le no-kill d'Argentat était complètement envahi par les renoncules. Impossible d'y pêcher.
Cette année est une année particulière car la pêche n'a pas été possible en juin et juillet à cause des niveaux trop haut. De plus, l'AAPPMA locale n'a pas pu nettoyer la rivière de ses renoncules ce qui explique son état.


 Coté pêche, ce fut une catastrophe pour moi. Impossible de prendre un poisson !
Bien sur, j'ai pris quelques chevaines et quelques vandoises, mais aucune truite ou ombre.
Croyez moi, c'est très frustrant.

 J'ai vécu des coups du soir sans voir un seul gobage ! Impensable sur la Dordogne.

 Pourtant la rivière est toujours aussi belle. Mais pour la pêche, cela n'a rien à voir avec les sorties club du mois de juin.

 La jonction Dordogne (à gauche) - Maronne (à droite)

 Il y a aussi l'état de la rivière qui explique un peu cette déconvenue.

Heureusement, Manu a pu sauver l'honneur en prenant une série de 3 ombres un après midi où je ne pouvais pas être avec lui; J'ai oublier de dire que Manu a partagé ma première semaine de vacances et que nous avons pêché ensemble (bien entendu !).

Voila pour ces vacances coté pêche.
Je suis vraiment déçu car j'ai tout essayé (me semble t-il). Mes pointes en 10/100 ème, des micro mouches, de belles dérives etc ... Impossible de faire monter un poisson autre que chevaine et vandoise.
Et pourtant, il y a du poisson et du beau. J'ai vu des gobages monstrueux, mais malheureusement trop loin pour pouvoir les pêcher... et puis pas de beaux coups du soir. 
Bref, Aout ne ressemble pas à Juin, c'est une certitude.

A+

Phil

vendredi 28 juillet 2017

Un affluent du Guiers vif : Le Cozon

Salut,

C'est avec plaisir que j'ai fait un coup du soir hier sur le Cozon. Carte journalière des pêcheurs chambériens en poche, j'ai arpenté cet affluent savoyard du Guiers vif avec délice. Voici quelques photos

Le Cozon est un torrent qui offre de belles bassines pour cacher dame fario.


 En nymphe ou en sèche, dame fario se laisse séduire ...


 Car elle est présente en grande quantité sur cette rivière.

 C'est un vrai plaisir pour les yeux.

 Surtout que les prises se multiplient.
Manu qui m'accompagnait a reussi à faire monter les truites sur ses mouches sèches.

 La discrétion est bien évidement de mise ... car l'eau claire ne pardonne pas la moindre faute d'approche.

 Une robe bien sombre pour une sortie le soir !

 Une dernière photo de la rivière ...

Et une dernière photo de poisson.

Voila pour cette belle sortie qui m'a procurée bien du plaisir. Dommage que nous ne soyons pas réciprocitaire avec les savoyards, cela éviterait la multiplication des cartes de pêches. Mais pour 9€80 cette sortie vaut largement le coup car  le cadre et la population de truites fario sont remarquables.

A bientôt 

Phil

lundi 19 juin 2017

Séjour sur la Loue à Ornans

 Salut,

Le jour s'est levé, sur cette étrange idée, je crois que j'ai rêvé ... 
Ce matin le réveil a été très dur pour retourner au boulot. Pourtant, je n'ai pas rêvé et j'ai bien vécu ces moments exceptionnels sur les bords de la Loue, du coté d'Ornans (Doubs) avec les potes du club du CEA.
Voici un compte rendu avec une sélection de mes nombreuses photos.

Cette première photo a été prise le matin du second jour de pêche, sur le parcours chez Sanso. 
Je ne connais pas le pêcheur, mais je trouve cette photo superbe et je voulais absolument commencer mon article avec elle.

1 er jour : Arrivée à Ornans et pêche sur la partie aval de la Loue à Ornans.

La première chose qui étonne sur la Loue, c'est la quantité d'insectes présents. Il y a vraiment de tout en grandes quantités.

 Manu observe la rivière avant de commencer à pêcher ..

 Ici, c'est Cricri qui met une nouvelle mouche.

 Et le premier poisson est pris par Toff. Une magnifique zébrée de la Loue.

 Une belle mouche de mai. 

Malheureusement, un orage arrive vers 20h30 et abrège notre coup du soir. Je ne toucherai aucun poisson, tandis que mes compères "chartrousin" débloquent tous les 3 leur compteur.

 Il est temps de se réunir pour l'apéro. Fabrice, Gilbert et Didou nous rejoignent pour partager le repas du premier soir (mercredi)

2 ème jour chez "Sanso" à Cademène


 Un haut lieu de la pêche à la mouche : Le parcours chez "Sanso" que tous les moucheurs de France connaissent au moins de nom.

 La fameuse barque qui servait jadis à faire traverser les pêcheurs. Elle ne doit plus beaucoup servir !

 Le coin est superbe avec un décor digne du seigneur des anneaux ...

 Aurelie et Manu qui rentrent main dans la main. Ils sont trop mignons.

 Une dernière vue depuis la rive gauche de la maison "Sanso".


Je serai encore capot mais j'ai touché mon premier poisson du séjour (une truite à vue qui s'est décrochée).
Je n'ai pas été bien bon ... Car avec le nombre de poissons vus, si j'en avait seulement pris 1%, je n'aurai jamais été capot. Surtout que mes compères ont "cartonnés".
A noter qu'un nouvel orage a failli abréger cette journée mais heureusement, il n'a plu qu'une 1/2 heure et nous avons pu faire le coup du soir. Beaucoup de gobages mais des poissons très difficiles (surtout pour moi)


3 ème jour : Vuillafans


La fameuse équipe des "chartrousins". Je suis à gauche puis il y a Manu, Toff et Cricri. 

 La rivière est encore une fois superbe. Il y a beaucoup d'ombres et pas mal de truites aussi. Nous avons choisi ce parcours car on peut y pêcher le vendredi, ce qui n'est pas le cas de la majorité des parcours qui sont fermés tous les vendredi (réglementation étonnante).


 Après le repas du midi, une petite sieste s'impose. Merci Toff pour la photo.


Je vais enfin prendre mon premier poisson du séjour. Je commence à m'adapter à cette rivière et je prends cet ombre magnifique qui m'a fait dévaler une cascade pour pouvoir le mettre à l'épuisette.

 Cricri au coup du soir. Nous attendons cote à cote l'arrivée des gobages quand tout à coup l'eau monte et devient marron ! Ils ont lâché le barrage de Vuillafans et il est 20h15 !!! Ce n'est pas cool du tout !

Heureusement, nous avons pu monter au dessus de ce barrage pour sauver ce coup du soir qui promettait beaucoup.

4 ème jour : Le parcours de l’hôtel de France à Lods 

 Le matin, Cricri et Manu nous montent quelques mouches qui marchent bien sur la Loue.
Merci à eux.

 Puis nous partons pour Lods, où se trouve le parcours.
La propriété est superbe. Nous allons vivre une journée de rêve, c'est une certitude.

 Nous voila encore réuni autour du casse croûte de midi.

 Cricri et Manu.

Et la pêche ? Il y a 600 mètres de parcours uniquement pour nous 4. Et il y a du poisson comme partout sur la Loue !!! 


 Je vais faire cette grosse fario sur une peute en début d'après midi. Ce poisson est gras et en bonne santé.

 Cela vaut bien une seconde photo. 

 Ensuite, je vais faire cette belle arc en ciel.

 Une vue générale de la propriété.

 Et au milieu, coule la rivière !

 Le coup du soir par contre a été décevant. Le vent s'est levé et les gobages étaient très rares. 
J'ai juste pu faire cette belle en nymphe à vue.
Trois poissons dans une seule journée ... je monte en puissance !

Ce bel hérisson viendra nous souhaiter une bonne soirée juste avant notre départ du domaine.
A noter que la propriétaire des lieux nous avait laissé sur la table 4 verres de rosé du Jura que nous avons apprécié. Merci

La soirée de fin: 


 Comme à chaque sortie avec le club, nous terminons avec un repas en commun. C'est l'occasion de faire le bilan du séjour.

 Voici quelques photos.

 Tous le monde a eu son plateau repas. 

 Ce sont de grandes discussions qui n'en finissent pas. Ici, c'est Manu avec Thierry.

 Laurence, Thierry et Manu

 La fameuse Framboise d'Arnaud - Un délice !

 Mark, Pascal et Didou.

Toff, Cricri et Eric

Et pour finir, cette photo de Didou qui a organisé cette sortie.

Voila c'est fini pour la Loue. Nous avons pu voir ce que pouvait être une rivière en bonne santé et en, no-kill intégrale sur sa partie doubiste. Des poissons de partout, sur tous les secteurs, des insectes à profusion (c'est vraiment ce qui m'a marqué), des décors grandioses Etc ... Bref, pour moi, c'est la plus belle rivière que j'ai fréquenté. Je ne dirai rien de plus.

A+

Phil

Rechercher dans ce blog

Suivez moi par e-mail - pour cela, renseigner votre adresse mail ci dessous

Bienvenue sur mon blog

Bonjour,

Je m'appelle Philippe et je pratique la pêche à la mouche depuis pas mal d'années.
Je me suis inscrit au club du CEA de Grenoble en 2006.
Je pratique mon sport favori essenciellement sur le Guiers.
J'espère que ce blog vous apportera du plaisir.

Bonne navigation ...